Samuel PATY


Résumé

Samuel PATY

 

En tant qu’ancien enseignant, l’assassinat de Samuel PATY m’a profondément meurtri. Tuer de sang-froid un enseignant dans le cadre de sa fonction est un acte odieux, qui attaque la culture essence même de l’être humain. C’est en agissant ainsi que l’on revient à l’état sauvage : plus aucune règle, plus aucune loi, plus aucune croyance.

Le triple massacre de Nice est dans cette lignée, à cette différence près qu’il se perpétue dans une église. L’auteur de ce geste ne peut pas se réclamer de la religion musulmane. Le Coran reconnait Jésus-Christ comme un prophète, à côté de Moïse et de Mahomet. Assassiner dans une église c’est bafouer le Coran, qui évoque Jésus (Isa) et Marie (Myriam) avec respect et les présente comme des modèles à suivre. C’est ignorer aussi que le Coran a été dicté à Mahomet par l’archange Gabriel et que celui-ci a promis d’emmener en enfer celui qui tuerait son prochain.

 

Mais ces assassins n’ont pas de culture, puisqu’ils ne la respectent pas, et ne veulent pas suivre les principes du Coran. Il est plus facile d’aimer un dieu que de s’efforcer à le connaître. Le Djihad n’est pas une guerre sainte. C’est une recherche d’ascèse. Suivant les paroles de Mahomet : « le vrai moudjahid sur le chemin de dieu est celui qui lutte contre son ego et le premier homme à rendre des comptes le jour de la résurrection sera tombé en martyr ». Dieu lui fera voir les faveurs qu’il voulait lui accorder et cet homme les reconnaîtra. Dieu lui dira alors : comment les as-tu méritées ? ». « J’ai combattu pour toi jusqu’à mourir en martyr ». Mais dieu lui répliquera : « tu mens, tu as combattu seulement pour qu’on dise de toi : voici un héros » Et les anges recevront l’ordre de le trainer en enfer.

 

Lutter pour essayer de créer un Etat Islamique n’est pas un acte religieux. Les trois prophètes : Moïse, Jésus et Mahomet, ont toujours refusé toute prise de pouvoir. A Pilate lui demandant les raisons de ses actes, Jésus répondit: « mon royaume n’est pas de ce monde ». Les prophètes n’ont jamais voulu le pouvoir. Les guerres saintes se font sous prétexte d’actions religieuses mais sont en fait des guerres de pouvoir économique.

Auteur : JCC        Date de publication : 2020-11-08        Nombre de vues : 3211

Les + vues
Festival choral St Cassien 2021 - Messe du couronnement
Venantino Venantini
Je vous ai rencontrée
Pascal Brunner
Fete des abeilles a Valensole
Exposition LAUTNER
La fĂȘte des morts mexicaine
Arlette GRUSS 25 ans