La France en queue de peloton pour les maths et les sciences


Résumé

²

La France en queue de peloton pour les maths et les sciences

Une enquête internationale réalisée en mai 2019 dans les pays de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques regroupant 37 pays développés) met la France au 30ème rang sur 31 pays ayant participé à l’enquête.

Celle-ci a été réalisée sur des élèves de CM1 et de 4ème. Par comparaison le niveau moyen des élèves de 4ème de 2019 est égal à celui des élèves de 5ème de 1995. Nous étions à cette époque dans les premiers pays européens. Une étude de l’Education Nationale (CEDRE) confirme cette baisse. Elle constate que multiplier 35,2 par 100 représente un obstacle majeur pour la moitié des élèves en fin de primaire !

Ayant enseigné plusieurs années et fait du rattrapage en maths, j’ai remarqué que les élèves avaient des difficultés de lecture et de compréhension. Quand après leurs avoir donné un exercice je leurs demandais ce qu’il fallait faire, ils répondaient « je ne sais pas, je n’ai pas compris l’énoncé ». Il y a chez beaucoup d’élèves un manque de concentration et d’analyse. Je dois avouer que l’on ne rend pas les mathématiques attrayantes. Combien d’adultes déclarent être « nuls en maths ». Comme dans beaucoup de matières il faudrait commencer par « raconter une histoire ». Faire un exercice sur les triangles rectangles en énonçant le théorème de Pythagore , rappelez-vous : le carré de l’hypoténuse est égal à la somme des carrés des deux autres côtés » est particulièrement rébarbatif. Si avant d’énoncer un théorème on commençait par poser un problème pratique : comment les égyptiens faisaient-ils pour tracer un angle droit ? Ils utilisaient la corde à 13 nœuds. Quatre élèves peuvent en classe faire cette expérience. Le 1er élève prend le premier nœud, le deuxième élève le 4ème nœud, le 3ème le 8ème nœud et le dernier élève rapporte le 13ème nœud au 1er élève. Ils ont ainsi fait un triangle rectangle (donc avec un angle droit) dont les côtés sont 3, 4 et 5 intervalles. Un grec nommé Pythagore, remarqua que la somme de 5 au carré était égale à 4 au carré + 3 au carré (25=16+9). Le théorème de Pythagore était né. Par cette expérience on prouve que les maths sont divertissantes et utiles à quelque chose. On a tendance à enseigner les maths à l’envers. Il faut faire rêver les élèves, éveiller leur curiosité.

L’autre « mal » des mathématiques est plus généralement le non-respect des professeurs et le manque de discipline dans les établissements scolaires. Quand j’étais élèves, une indiscipline était sanctionnée par « 2 heures de colle », 4 heures si l’incorrection était plus grave et dans le cas où l’on n’avait pas compris : 8 heures le dimanche. Malheureusement les proviseurs, pardon les principaux, et le rectorat ne veulent « pas de vague ». On ne navigue pas sans vagues et sans vent ! Il faut rétablir l’encadrement des parents, des enseignants et du rectorat.

                                                                                                                                                       JCC

Auteur : JCC        Date de publication : 2020-12-13        Nombre de vues : 2212

Les + vues
Venantino Venantini
Georges Lautner chez lui, dans son moulin à Grasse au milieu des ses amis
Pascal Brunner
Soutien à Toundra et Alaska
Fete des abeilles a Valensole
Je vous ai rencontrée
Le Fantome de l'Opéra de LLOYD WEBBERS
Exposition LAUTNER